Un voyage à dormir debout - Joullier 645.

Un voyage à dormir debout - Jouiller 645

AffichevoyageadormirMessagevoyageadormirSeparateurparagraphePour celles et ceux qui n’arrivent pas à lire, désolé, on vous a préparé ça :

On les croyait oubliés de tous, saouls, perdus ou peut-être morts. Ils avaient disparu du jour au lendemain sans donner aucune trace d’eux-mêmes, et ce n’était pas un mince cadeau pour les habitants.

Mais voilà, ils sont revenus il y a plusieurs mois, visiblement très affaiblis, très affaiblis et très puants aussi. Et puis, ils ont débarqué à Madrestam, ils ont voulu être discrets, ne pas se faire prendre, vous comprenez, ils avaient avec eux un lourd passé.

Depuis quelques temps pourtant, aux abords de la Caravelle, il se passe des choses étranges. On voit les gens tomber, on les voit s’écrouler, hurler, et sombrer. Personne ne sait ce qu’il se passe, personne ne sait s’il y a un quelconque rapport avec les Kipages, mais une chose est sûre, tout ceci n’existait pas avant leur retour…

Alors vous voilà pris au piège vous aussi. Vous êtes passé devant, sans vous douter, ou en vous pensant intouchable peut-être, mais c’était une erreur. Vous êtes maintenant au cœur de la Caravelle, dans un environnement que vous ne connaissez pas, avec des gens que vous ne connaissez pas, vous ne contrôlez rien, mais vous avez envie d’une chose : tuer 

Separateurparagraphe
Les Kipages ont l'honneur de vous présenter leur toute nouvelle animation communautaire.
Après plusieurs longs mois d'absences, vous nous manquiez (et on espère que c'était réciproque) et nous avions envie de fêter notre retour avec vous.
Mais rien n'est jamais banal et ordinaire avec les Kipages !
 
Alors si vous vous sentez l'âme d'un Chasseur de prime, d'une Sirène, d'une Vigie ou alors d'un Éplucheur de patates magiques qui tuent,
rendez-vous le Dimanche 12 Juillet à 21h30 au Manoir Lhambadda (vous savez, au dessus du zaap d'Astrub...) en [4,-21], dans la salle de Théâtre de l'étage
pour découvrir la suite de l'histoire, et plus si affinités...

PS: Pour les curieux et ceux qui voudront en savoir plus en temps et en heure, voici notre forum.
 
 

 

Le Manoir Lhambadda est la place de toutes les rencontres. Ce Dimanche 12 Jouiller, c’est en masse que se sont rassemblés des aventuriers assoiffés de sang aux alentours de 21h30. Ils ne savaient pas ce qui les attendait, personne ne le savait vraiment, mais une chose est sûre, tout ne s’est pas passé comme à l’accoutumée.
Après avoir rapidement expliqué que depuis leur retour, il se passait des choses étranges avec leur Caravelle, les Kipages et tous les aventuriers furent pris de sueurs froides et tous tombèrent un à un. Quelques instants à peine pour se rendre compte qu’ils n’étaient plus au même endroit, adieu le Manoir, bonjour la Caravelle !

     Alors qu’ils semblaient tous être abasourdis, le Capitaine Adof leur proposa de se reposer un peu. Durant leur nuit, tous vécurent des choses horribles. Il se disait même que des Chasseurs de primes étaient à bord et qu’ils avaient pour but de tuer tout le monde. Heureusement, sur la Cararelle, la vigie et le médecin de bord veillaient, et c’est ainsi que personne n’est mort. Mais le lendemain, le capitaine, qui avait passé une très très très mauvaise nuit, voulait punir les coupables. Il organisa donc un vote démocratique pour faire subir aux affreux le supplice de la planche. 

Mais alors que tous les aventuriers délibéraient pour faire sauter les coupables, un atroce personnage apparut soudainement. Il s’agissait du Numéro 1 de l’Ordre ! L’organisation ennemie des Kipages ! Mais comment était-il arrivé ici ? C’est la question que tout le monde se posait, mais lui, avait plutôt une autre idée en tête ! 

     Voilà donc son stratagème ! Il avait décidé de mettre en action le plan machiavélique de l’Ordre : créer une bombe surpuissante et la faire exploser pour faire porter le chapeau aux Kipages. Mais à peine avait-il annoncé son idée qu’il se volatilisa dans la nature, laissant les Kipages et les aventuriers avec le sort du monde entre leurs mains.

Immédiatement, et sans vraiment se poser la question, ils décidèrent de courser le malfrat, mais il était déjà loin. Heureusement, en fouillant un peu le port de Madrestam, ils tombèrent sur un couple très amoureux près de la Fontaine. Ils avaient effectivement vu leur homme, mais ils étaient très inquiets et ne se sentaient plus en sécurité. Faute de chance, il s’agissait aujourd’hui de leur mariage. 

     Après d’intenses négociations, et pour pouvoir rattraper l’homme, les Kipages et les aventuriers acceptèrent d’accompagner Hansel et Parahble à l’église pour célébrer leur mariage. Mais en arrivant là-bas, le couple s’aperçut qu’il avait oublié les alliances. Et sans alliances, pas de mariage. Afin de pouvoir tout de même le célébrer, et contre toute attente, ils missionnèrent les aventuriers de leur en apporter, et seulement ensuite, ils livreraient la position de l’homme.

     Une fois la chose faite, ils indiquèrent que le numéro 1 était parti vers le sud. En suivant cette piste, le groupe trouva quelques indices qui les confortèrent dans leur idée de suivre ce chemin. Arrivés au cœur de la forêt d’Amakna, ils entendirent soudain un bruit venant de l’atelier des paysans d’à côté. 

Ils firent ici la connaissance d’Alfe Holemen et de… sa poubelle en feu ! Elle courait de partout et Alfe tentait de la rattraper. Affolé, effrayé et complètement retourné par ce qu’il venait de se passer. Lorsque les aventuriers lui demandèrent s’il n’avait pas vu leur « grand homme habillé de noir », Alfe leur cria qu’il fallait d’abord éteindre le feu. Une fois calmé, il leur indiqua que la cible était partie vers le sud-est.

     Le groupe se dirigea donc d’un pas assuré mais surtout rapide vers le sud-est. Sur le chemin ils rencontrèrent le Chacha Michel, qui avait perdu sa mamie Meumy ! Il pleurait, il hurlait de désespoir, mais les aventuriers avaient bien d’autre préoccupation, sauver le monde, par exemple. 

     Mais alors qu’ils commençaient à partir, le Chacha Michel déclara qu’il avait vu un homme passer et que sa Meumy l’avait suivi. Il était indispensable de la rattraper. Il n’en fallut pas plus pour mettre la puce à l’oreille des aventuriers qui soudainement furent très intéressés par le Chacha. En effet, l’homme qui était passé n’était autre que le Numéro 1 ! Le Chacha Michel l’avait donc vu. Les aventuriers acceptèrent d’escorter le Chacha vers là où serait parti l’homme.

     Sur le chemin ils trouvèrent Kikki, une charmante damoiselle en train de parler avec ce qui ressemblait à un vieux tas décrépit. À défaut d’être repoussant, ce vieux tas ressemblait à une toute petite mamie, visiblement faible. Il ne fallut pas plus de quelques secondes au Chacha Michel pour reconnaître sa Meumy et s’en prendre par la même occasion à Kikki. 

Alors que les choses s’envenimaient, la charmante demoiselle fit remarquer qu’elle avait sauvé Meumy, qui elle, courait après un type mystérieux. Mais pendant sa discussion avec les aventuriers, qui eux cherchaient à savoir si le type en question n’était pas leur homme, Kikki se jeta sur un roublard aux traits attirants. Elle lui fit des avances, le charma. Elle n’avait d’yeux que pour lui, et il paniquait. Finalement, Kikki, excitée au possible, livra aux aventuriers une description de l’homme qu’elle avait croisé, il s’avéra que c’était la cible du groupe ! Ni une ni deux, les aventuriers, menés par les Kipages, demandèrent la direction qu’avait pris l’homme à Kikki. Celle-ci, folle amoureuse, accepta de les aider seulement si l’élu de son cœur l’aimait réciproquement. 

Quelle chance, car ce fut le cas ! Helly-Noluck était tombé raide dingue amoureux de la demoiselle qu’il avait en face de lui. C’est donc ainsi que le groupe se mit en route vers le sud, en longeant la plage.

     C’est près de la côte que tout le groupe fit la rencontre de Tatie Fugu et Manolin, apparemment en pleine discussion sur la pêche intensive qui détruit les fonds marins… Ils n’étaient pas enchantés d’être dérangés, mais restaient imperturbables, continuant leur conversation.

C’est seulement lorsque les aventuriers les alertèrent que le monde courait un grave danger qu’ils tendirent l’oreille. D’abord dans leurs idées sur la pêche, ils voulaient à tout prix changer le point de vue de ceux qu’ils avaient devant eux, puis finalement, et après de longues minutes d’insistance, ils se souvinrent avoir vu un homme plutôt grand, habillé de noir et tout à fait effrayé. Il serait passé tout à l’est en riant machiavéliquement.

     En allant vers l’est, ils découvrirent un bateau échoué, et abandonné, enfin c’est ce qu’ils croyaient. En entrant, ils virent le Numéro 1 en train de fomenter les derniers détails de son plan. Ils se précipitèrent alors tous près de lui pour l’arguer de questions et savoir ce qu’il fichait là ! Mais le fourbe n’avait rien à dire, du moins, pas temps qu’il y avait du bruit.

Une fois l’assistance calmée, il dévoila tout :

 « Voyez-vous, depuis le retour des Kipages… Il y a presque un an ; il s’passe des trucs étranges à la Caravelle. Et donc je suspecte qu’il y ait quelque part là-dedans un artefact précieux. Et l’Ordre ne se sent plus en sécurité. Nous éliminons alors méthodiquement nos adversaires et… On fabrique une bombe, voyez-vous. Et la bombe est ICI ! »

C’est à ces mots que les aventuriers se lancèrent à l’assaut contre leur ennemi. Mais il était redoutable. Il semblait avoir suivi un entraînement digne des plus grand et été sûrement sous l’état d’une potion de l’Ordre, il lui fut alors facile de sonner les cloches à ses ennemis. Mais fort heureusement, une seconde équipe se lança à son corps à corps en tentant de lui faire prendre conscience des choses. Il fallait à tout pris lui faire considérer le fait qu’il n’était pas le Numéro 1, qu’il n’était pas fort et que tout ceci n’était qu’une hallucination !

Aux termes d’un combat acharné, le Numéro 1 se rendit finalement compte de son état et comprit qu’il n’était pas celui qu’il pensait être. Il redevint soudainement un assistant d’assistant de l’Ordre, un moins que rien, et l’hallucination prit fin.

     Merci à tous d’avoir participé ! Grâce à vous et à vos 45 petits corps, les Kipages ont fait un retour fracassant ! Félicitation également à Babba-Horum qui a gagné 2 millions de kamas, Commun qui en a gagné 1 et aussi Dissuasif qui obtenu 500 000 kamas. 

Nous remercions également de tout cœur et de la manière la plus chaleureuse possible, Malea-Jacta, le Fameux, avec un grand F, Tragabuche et faussement Numéro 1 de l’Ordre qui nous a grandement épaulé durant l’Event, Miti-Jay, une parfaite Meumy et nous n’oublions pas Griffinx notre cher modérateur qui, parce que vous étiez sages, n’a pas eu besoin de se manifester.

     Si les Kipages sont encore présents après 5 ans de loyaux services, c’est aussi et en grosse partie grâce à vous tous, vous tous qui nous soutenez et vous tous qui nous montrez que nos efforts vous font plaisir. Vous êtes notre seule récompense, et rien que pour ça, nous vous bécotons autant que possible. (Oui, c’était le moment amour, désolé)

Un énorme merci à tous, et à très vite pour un nouvel event des Kipages !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Ankama Games / Les Kipages. Tous droits réservés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site