L'apprenti de Yoshawa.

La lettre qui va suivre fait office de rapport pour l'un des contrats effectués par les Kipages en octolliard 641, pour le compte d'un certain "clan du Pied".

 

Madrestam,

Le 24 octolliard 642.

Cher monsieur Stok,

Je donne suite à ma précédente missive plus tôt que prévu pour vous annoncer que nous sommes arrivés à plusieurs conclusions dans les recherches que vous nous confiâtes. En effet, l'étude de la piste concernant la possibilité d'une activité massive dans les souterrains d'Amakna s'est avérée probante. Avec l'accord du conseil d'Astrub et celui du château d'Amakna (je vous passe les détails de son obtention) nous avons pu procéder à des investigations dans les différentes mines et points d'accès aux galeries susmentionnés et pouvons aujourd'hui en nommer quatre principaux :

Sphincter1 1

L'exploitation minière d'Astrub a été notre première destination, la zone étant déjà réputée pour être envahie dans ses profondeurs par des rats d'égoutants, espèce humanoïde à l'intellect développé (mais je ne vous apprends rien). Le groupe d'Énutrof gérant les lieux a été assez aimable pour nous guider dans ce réseau labyrinthique afin d'en faire la topographie. Malheureusement, nous n'avons trouvé aucune trace du sujet de votre intérêt, même si de toute évidence celui-ci a une connexion avec l'infestation de la zone. Nous n'avons pas pris la peine d'explorer les passages menant aux égouts d'Amakna (les réponses à nos questions ayant été trouvées ailleurs).

Sphincter2 2

sphincter3-2.jpg

sphincter4-1.jpg

Les entrées suivantes se sont révélées être toutes les trois reliées et c'est vers le souterrain commun à celles-ci que toute notre attention s'est tournée, les chances d'y débusquer votre cible étant bonnes. Grâce au laisser-passer délivré par l'intendant du roi Allister, nous avons pu à loisir analyser la prison du château. Nous y avons découvert, dans l'une des geôles, une galerie - peut-être originellement creusée par un détenu ? - rejoignant les égouts de la région et débouchant notamment dans la campagne, non loin des remparts du château ainsi qu'à proximité du port de Madrestam. L'existence de ce passage ne semble pas être connue des autorités d'Amakna et nous attendons vos directives pour leur en faire part - ou non.

Nous nous sommes rapidement organisés en petites équipes pour explorer plus rapidement les nombreux recoins de ce souterrain. Le kipage Hizi était à mes côtés quand nous avons découvert quelque chose qui je pense devrait fortement vous intéresser. Au détour d'un énième passage, nous nous sommes retrouvés face à une très grande porte en métal, encastrée dans la roche, avec une tête sculptée de rat en guise d'heurtoir. Cela ne pouvait nous sembler plus révélateur quant à notre quête jusqu'à ce que nous nous apercevions que nous n'étions pas seuls sur place. Une disciple de Sacrieur se trouvait également sur les lieux et nous observait.

aperirel-1.jpgDe son nom Aperirel (comme le mois oui), elle se présenta à nous comme étant la gardienne du "dojo (ou peut-être "donjon ?") des Rats d'Amakna". Nous avons pris des... précautions pour être sûrs d'apprendre tout ce qu'il y avait à savoir d'elle. Voici la retranscription, avec quelques digressions, de son récit :

D’après elle, ce dojo est bien plus ancien que le château et sert de lieu pour un culte obscur. Je n’ai pas réussi à en apprendre plus sur ce dernier. Est-ce un culte voué aux rats ? Par les rats ? La continuation d’un culte aussi ancien que le dojo ? Mystère sur ces questions, mais je ne doute pas que vous pourrez vous-même répondre à celles-ci. L'information la plus importante à ce stade de notre enquête est sans doute la suivante, le maître des lieux serait Sphincter Cell, votre cible.

« Peu d’aventuriers connaissent le vrai nom de ce rat.
Nous savons juste qu’il était l’animal de compagnie d’un Maître Pandawushu appelé Hamatawan Yoshawa qui vivait dans un archipel exotique non loin de l’île de Pandala. »

S’agirait-il du village du Pichon Frétillant, longtemps inaccessible ? Je suppose une nouvelle fois que le clan du Pied sera le plus à même de le savoir.

« Doué de facultés exceptionnelles pour son espèce, ce rat était capable d’apprendre l’art de son maître par mimétisme lorsque celui-ci s’entraînait dans son dojo.
Mais Yoshawa avait un ennemi, au sein de son dojo, l’illustre Maître Pandawushu connu sous le nom d’Orukawa Nagitan.

Une sombre histoire d’amour opposait ces deux hommes qui aimaient la même femme. Mais cette femme jeta son dévolu sur Yoshawa.
Orukawa ne pouvait supporter cet affront et s’attaqua à cette femme. Yoshawa s’interposa et pris d’une folie meurtrière, il tua Orukawa en l’étouffant sous un édredon en poils de Kirboule. Le pauvre ne mourut pas étouffé mais asphyxié. »

Une mort fort cruelle quand on connait la bestiole.

« Yoshawa et sa dulcinée décidèrent alors de quitter leur archipel pour rejoindre le village d’Amakna.
Mais ils furent poursuivis par l’infâme cousin d’Orukawa qui voulait le venger. Il les saigna comme des Bouftous et vendit leur dépouille sous la forme de chair à saucisse sur les marchés de Brâkmar. Quelle triste fin ! »

Je me rappellerai de ne jamais acheter de viande dans la Cité Sombre.

« C’est ainsi que le rat de Yoshawa se retrouva seul. Il se réfugia dans les égouts du château d’Amakna pendant de nombreuses années.
On raconte qu’il rencontra Otomaï en personne, qui testait de nouvelles potions aux effets encore insoupçonnés, sur des tortues venues de l’île de Moon.
Otomaï confia les tortues au rat, mais personne ne se doutait que les effets de la potion administrée aux tortues, allaient se transmettre à tous les rats…
C’est ainsi que le rat devint énorme et encore plus dangereux.

Certains savants de ce monde expliquent même la taille démesurée des rats que l’on trouve dans les grottes et les égouts de notre monde, grâce aux effets secondaires de cette terrible potion qui se transmettent rapidement entre les rats, après une simple morsure ou même un accouplement. Et tu connais bien les rats, ils sont presque aussi actifs que les wabbits !
»

Voilà qui ne donne pas envie de se faire mordre par l'un de ces rats. Qui sait quels seraient les effets sur des humains ?
Et cela explique peut-être aussi pourquoi les rats de Frigost sont bien moins gros que leurs congénères du continent. L’île ayant été coupée du reste du monde pendant longtemps, les rats d’Amakna n’ont pas pu contaminer leurs cousins d'outre-mer. Peut-être cela changera-t-il maintenant que l’accès à Frigost est à nouveau possible.

« Et bien, je pense t’avoir dit tout ce que je savais à propos de ce rat et de son histoire.
Mais fais attention, ce rat est animé d’un désir de vengeance, il entraîne ses tortues et les autres rats dans l’unique but de venger son maître, mais il semble avoir perdu la raison et s’attaquer à quiconque ose pénétrer dans son temple.
Prends garde à toi, sa maîtrise de l’art Pandawushu dépasse sûrement tout ce que tu peux imaginer.
»

Cette mise en garde fut la dernière chose que nous avons pu obtenir d'Aperirel. Je laisse le soin à votre organisation de tirer au clair le vrai du faux dans cette histoire, notre travail ne consistant après tout qu'à vous trouver des indices tangibles sur la cachette de Sphincter.

 

C'est à deux que nous avons poussé cette porte massive et sommes entrés dans le repaire de la créature. Nous pensions pouvoir jouer de notre petit effectif et de notre discrétion pour pouvoir nous faufiler jusqu'au cœur du dojo et découvrir si oui ou non, Cell en était bien le gardien. Rapidement, nous avons pu observer que l'endroit grouillait de rats d'égoutants, aux airs plus imposants et meurtriers que leurs congénères d'Astrub. J'ai noté qu'ils étaient fort bien équipés en armes et armures (volées à la milice peut-être ?) pour des créatures souterraines et que visiblement ces rats savaient s'en servir. Certains semblent même pouvoir avoir recours à la magie. Nous n'avons pas tenu à engager de confrontation avec eux bien évidemment, leur supériorité numérique étant plus qu'écrasante.

Sphincter6 1

L'un des rats que nous avons pu apercevoir dans le dojo.

Finalement et non sans quelques appréhensions à atteindre le fin fond de ce repaire de nuisibles mutants, nous sommes tombés sur la confirmation nette et directe que Sphincter Cell vivait bien ici : lui-même !

Sphincter5 2 Le cœur de ce donjon.

Je peux vous garantir que celui-ci semble correspondre trait pour trait à la description que fait de lui Aperirel. Tout d'abord, nous ne l'avons nullement vu ou entendu en entrant dans la pièce (que nous crûmes vide) et je pense que s'il l'avait voulu, nous ne l'aurions jamais trouvé. Seulement, il est sorti des ombres et s'est planté devant nous sans dire mot et visiblement sans amitié aucune.

Nous avons essayé de lui parler, mais il a commencé à se montrer agressif dès que nous l’avons interpellé, et lorsque Hizi a tenté de l’approcher, il s’est jeté sur nous avec férocité.
Aperirel nous avait prévu, ce rat est très puissant et nous l’avons constaté par nous-mêmes. Il nous a proprement forcés à prendre la fuite en utilisant des technique de combat (assurément d'origine Pandawushu) extrêmement rapides
et redoutables et, j'ose dire que notre survie tient plus de la chance que de nos capacités à esquiver ses coups.

De crainte d'être poursuivis (et encore sous le choc d'une telle rencontre), nous sommes sortis des souterrains avec le reste de l'équipe sans demander notre reste. Nous n'y sommes plus retournés depuis, soit deux jours.

Sphincter7 2La créature.

J'arrive maintenant à la fin de ma lettre et à mes conclusions quant à nos recherches. Je vous confirme donc que la créature dénommée Sphincter Cell est actuellement vivante et se terre dans les souterrains du château d'Amakna. A cette informations s'ajoutent plusieurs pistes concernant les origines des rats d'égoutants (implication de l'alchimiste de renom, Otomaï) et de leur si grande dangerosité (entraînement aux arts martiaux et magiques Pandawushu par Cell).

Si je peux me permettre une remarque personnelle, bien que nous ne souhaitons pas connaître vos motivations à vouloir tuer cette créature monsieur Stok, je me demande tout de même ce qui a bien pu vous pousser, vous et votre clan, a vouloir vous en prendre à elle. Votre affrontement sera certainement terrible.

Les closes de notre contrat ayant toutes été respectées de notre côté, nous attendons votre paiement dans les plus brefs délais. Dès réception de celui-ci nous vous enverrons le reste de nos documents concernant Sphincter, ses alliés et son dojo.

Cordialement,

Nemis, capitaine du clan des Kipages.

Recherche effectuée par Nemis, retravaillée par Truk.

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Ankama Games / Les Kipages. Tous droits réservés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site